COVID-19 en 24h: fermeture des écoles, test négatif, fronde anti-confinement...

Il y a 5 jours 10
Économie France  |  13/01/2021, 18:37 | 1848 mots Lecture 11 min.
(Crédits : Reuters) Alors que la France est à la veille de possibles nouvelles mesures de restrictions annoncées jeudi 14 janvier - et qu'un reconfinement total a été écarté par le gouvernement - le conseil scientifique considère, lui, comme « inutile » la fermeture des écoles. Voici les dix informations éclairantes de ces dernières 24 heures à suivre sur l'actualité Covid, en France et dans le monde.

L'INFO À SUIVRE - Le conseil scientifique français juge inutile la fermeture des écoles

Malgré l'apparition d'un variant anglais plus contagieux du coronavirus sur le territoire, le président du conseil scientifique Jean-François Delfraissy ne juge pas utile de fermer les écoles à ce stade. Il a ainsi expliqué que « les données anglaises sur la pénétration du virus dans les écoles ne sont pas suffisamment claires pour nous pousser à fermer les écoles en France ».

En revanche, « nous recommandons un certain nombre de mesures de surveillance beaucoup plus strictes qu'on a eues jusqu'à maintenant ». « C'est de l'ouverture sous surveillance », a-t-il dit, préconisant la fermeture des classes ou établissements dès l'identification d'un premier cas de variant anglais.

Jean-François Delfraissy a également plaidé pour la reprise d'une partie des cours en présentiel à l'université à partir des vacances de février, face aux dégâts psychologiques créés par la crise sanitaire chez les étudiants. « C'est un problème de santé publique majeur. (...) On demande énormément à cette population jeune en France », a-t-il souligné.

Optimiste quant aux vaccins, Jean-François Delfraissy a estimé que la France pourrait sortir en grande partie de cette crise sanitaire en septembre prochain.

« Je fais le pari qu'il y aura bien sûr toujours un certain nombre de gens qui ne voudront pas se faire vacciner mais qu'une grande partie de la population française va comprendre l'intérêt des vaccins et on pourrait sortir en grande partie de cette crise - pas totalement, on continuera à porter des masques - autour de septembre 2021 », présage-t-il. Et d'ajouter : « Il y a trois mois difficiles à venir, les choses iront mieux au printemps et devraient s'améliorer à la fin de l'été ».

En Angleterre, où des mesures plus strictes de confinement ont été décidé, le National Education Union, le syndicat des enseignants et professeurs, a mis en ligne une carte pour connaître précisément la situation sanitaire autour de son école. En France, des cartes locales ont vu le jour ou encore l'initiative collaborative sur Framacarte / Openstreetmap.

Les écoles au UK

Lire aussi : Virus mutant: un épidémiologiste français réclame la...

Suivez La Tribune
Partageons les informations économiques, recevez nos newsletters

Lire la Suite de l'Article