Maisons mère-enfants: le Premier ministre irlandais présente des excuses

Il y a 5 jours 3

DUBLIN, 13 janvier (Reuters) - Le Premier ministre irlandais Micheál Martin a présenté mercredi des excuses formelles au lendemain de la publication d'un rapport d'enquête dressant le bilan "épouvantable" des maisons pour mères célibataires tenues par l'Eglise catholique au 20e siècle.

Selon l'enquête, le taux de mortalité infantile dans ces institutions tenues par des religieuses où ont été envoyées des dizaines de milliers de femmes, y compris des victimes de viols, pour donner naissance à leurs enfants, a souvent été cinq fois plus élevé que pour des enfants nés de couples mariés.

"Au nom du gouvernement, de l'Etat et de ses citoyens, je présente mes excuses pour le mal profond qu'ont enduré des mères et leurs enfants qui se sont retrouvés dans les maisons mère-enfant", a déclaré le chef du gouvernement devant le Parlement.

"Je présente des excuses pour la honte et la stigmatisation dont ils ont souffert et qui, pour certains d'entre vous, demeurent des fardeaux aujourd'hui encore (...) L'Etat n'a pas été là pour vous."

Ce rapport s'ajoute à d'autres enquêtes accablantes pour le clergé catholique irlandais sur les abus sexuels de prêtres pédophiles, le travail forcé dans des pensionnats pour jeunes filles ou encore des adoptions illégales d'enfants nés de femmes non mariées. (Conor Humphries; version française Nicolas Delame)

Lire la Suite de l'Article