Amazon com : Les revenus de Casino baissent au 1er trimestre, une cotation de GreenYellow envisagée

Il y a 1 mois 25

PARIS (Reuters) - Le groupe de distribution Casino a annoncé jeudi qu'il pourrait introduire en Bourse sa filiale d'énergies renouvelables GreenYellow, une opération qui s'inscrirait dans le cadre de son plan de réduction de la dette.

Casino a enregistré en France, son principal marché, un chiffre d'affaires de 3,388 milliards d'euros au premier trimestre, en baisse de 6,4% sur un an à magasins comparables. Les ventes avaient été exceptionnellement élevées au premier trimestre 2020 qui avait coïncidé avec l'instauration du premier confinement lié à la pandémie de COVID-19.

La rentabilité en France a toutefois fortement augmenté au cours du trimestre, avec un bénéfice avant intérêts et impôts en hausse de 19% à 204 millions d'euros, grâce à des économies de coûts.

Sur l'ensemble du groupe, Casino, qui contrôle également le brésilien Grupo Pao de Acucar, a enregistré un chiffre d'affaires de 7,146 milliards d'euros au premier trimestre.

À magasins comparables et en excluant les acquisitions, les effets de change et les revenus du carburant, le chiffre d'affaires a augmenté de 0,1%, contre une hausse de 8,1% au quatrième trimestre de 2020.

Casino, qui s'est lancé dans un plan de cessions d'actifs pour réduire sa dette, a réaffirmé qu'il avait lancé les travaux préparatoires aux augmentations de capital potentielles de ses filiales de e-commerce Cdiscount et d'énergies renouvelables GreenYellow.

"Une cotation en Bourse fait partie des options pour GreenYellow", a déclaré aux journalistes le directeur financier, David Lubek.

Après avoir vendu ses magasins déficitaires et remis toutes ses enseignes dans le vert, le distributeur stéphanois s'est concentré sur la croissance et l'expansion sur son marché français, avec notamment l'ouverture de 115 magasins de proximité sur le trimestre, en avance sur son objectif de 300 ouvertures d'ici juin dont 100 au premier trimestre.

Le distributeur mise aussi sur le développement de l'e-commerce alimentaire qui a enregistré une croissance de 38% sur le trimestre, portée par ses partenariats avec Amazon et Ocado.

"Ces leviers de croissance, qui constituent un axe fort de différenciation stratégique, poursuivront leur accélération dans les prochains trimestres", indique le groupe dans un communiqué.

(Dominique Vidalon et Hayat Gazzane, édité par Nicolas Delame)

Lire la Suite de l'Article